Nana De Rêves

Si tu es une femme,
si tu te sens un peu perdue (ou pas ^^),
si tu as perdu l’étincelle,
si tu as envie de te faire chouchouter et de te faire passer en premier,
si tu as besoin de te reconnecter à toi-même,
si tu n’as plus ni le temps ni la capacité de rêver,
si tu veux vivre une expérience unique et inédite, transformatrice, initiatique et poétique à la fois,
si tu ressens le besoin de casser une forme de routine et d’être boostée (et un peu bousculée ?),
si tu as peur mais que ce que tu viens de lire fait battre ton cœur un peu plus fort…

… alors peut-être que le challenge Nana De Rêves est pour toi 💫

LE challenge NDR est un concept unique qui se vit bien plus qu’il ne s’explique

En tout petit comité (4 femmes à la fois).

Un moment qui marquera sans aucun doute une étape importante dans ta vie de femme.

Et la première étape est la plus difficile : se choisir, pendant douze heures.

L’idée semble folle, mais il faut parfois un peu de folie pour marcher sur les chemins des rêves ^^

Je suis là pour répondre à tes questions, je suis là pour discuter avec toi, je suis là pour t’accompagner aussi dans ce challenge, si tu choisis ce chemin 💛

J’entends souvent parler des ressources que l’on a, en tant qu’être humain, en plus ou moins grande quantité.

1. Le temps : l’une des plus grandes richesses à notre disposition, et qu’on gaspille souvent, parce qu’on ne se demande pas vraiment ce que l’on veut faire. On suit le rythme. Et souvent, il est complètement dingue, ce rythme.

2. L’énergie : pendant 19 ans, j’ai eu des douleurs et des fatigues chroniques très très fortes (fibromyalgie si tu connais un peu). Mon niveau d’énergie était au ras des pâquerettes, et je calculais chaque effort (physique mais aussi émotionnel). Ça m’a appris à ne pas m’éparpiller, à m’écouter, à respecter mes limites et à prendre le temps de me régénérer.

3. L’argent : permet de faire de grandes et belles choses, de réaliser de magnifiques projets, mais a aussi beaucoup de vilaines étiquettes qu’il faut décoller en soi, pour l’apprécier à sa juste valeur. C’est peut-être aussi l’une des ressources qui est la plus difficile à « maîtriser ».

Et en général, les gens s’arrêtent là. Moi, j’aimerais rajouter une 4eme ressource. Elle m’a manqué pendant des années.

4. Les rêves : tu peux avoir du temps, de l’énergie et de l’argent, mais si tu ne sais pas à quoi utiliser ces ressources, tu risques de les gaspiller. Alors qu’avoir des rêves, qui se transforment en projets, c’est une dynamique vertueuse qui entraîne tout le reste dans son sillage.

C’est ainsi qu’est né mon challenge « nana de rêves » : pour t’aider à débloquer cette magnifique ressource que sont les rêves ✨

J’ai connu la dépression, la maladie longue durée (fibromyalgie pendant 19 ans), un bore-out et deux burn-out. Ne pas avoir ni l’énergie ni la foi pour rêver, je connais bien. Et ce que j’ai compris sur mon chemin de guérison physique mais aussi intérieure, c’est que s’il existe plein de façons d’aller mieux, plein de moyens pour se (re)trouver, des tas d’outils pour se défaire de tout ce qui nous entrave, 3 choses se distinguent.

Avant d’être les piliers de Nanas De Rêves, ce sont les miens.

1/ La douceur : un corps qui souffre et est épuisé n’a pas l’énergie pour autre chose que survivre. Quand on arrive à apporter de la douceur à un corps, ça ouvre le champ des possibles. Mais il y a aussi la douceur envers soi. Je réalise combien nous sommes ultra violentes, au quotidien : avec nos complexes, notre dégoût et notre honte de nous-mêmes, avec la culpabilité due à nos erreurs… J’essaie donc de créer un espace doux pour toi.

2/ Le mouvement: je ne te parle pas d’hyper activité (intellectuelle, émotionnelle, physique). Mais d’un mouvement qui fait circuler les émotions et les idées, qui fait remonter pour libérer ce qui s’est cristallisé en nous et nous alourdit. Un mouvement qui nous reconnecte à nos sens, à notre sensualité. Je le combine aussi à la créativité.

3/ La sincérité ; ne pas avoir peur du désagréable, faire face à nos parts d’ombre, faire face à nos peurs, et aussi à nos rêves. Et combiné à la douceur, c’est (s’)accueillir et (se)respecter.

Ces 3 piliers sont à la base du challenge « nana de rêves » que tu peux rejoindre 🥰

Tu souhaites participer au prochain challenge NDR ?

C’est un temps à part, un espace sécure où je nous propose de vivre ensemble un temps suspendu, plein de surprises. Chaque challenge NDR est unique et dépend autant du moment que de la thématique et des personnes présentes. J’écris et te lis des textes inspirants pour te guider dans des visualisations et des exercices forts en émotion. Je te propose des activités manuelles et créatives, d’écriture intuitive, de paroles, de mouvements ; je t’invite à vivre des expériences inédites pour plonger en toi et te découvrir autrement…

Le challenge NDR est là pour t’offrir un cadre propice à (re)trouver le chemin des rêves. Parce qu’une femme qui rêve, c’est une femme qui crée, qui vibre plus fort, qui émane la vie et invite les autres à rejoindre la danse. Le challenge NDR t’aide à te reconnecter à ta féminité, à ton essence, mais aussi à plus grand que toi.

Viens sans attentes, simplement ouverte à partir en voyage. On se dépose, on fait le plein de douceur et de soutien. On se découvre. On ne refuse pas l’inconfort, on le laisse nous parler. On ralentit. On (s’)écoute. On s’ouvre. On s’allège. On ose. On accueille la beauté et les surprises de la vie.

Si tu as des questions tu peux me contacter sur mon instagram de Nana De rêves, ou cliquer ici et remplir le formulaire de contact 🙂

Anne-Estelle Dal Pont

Artiste-auteure et officiante de cérémonie

Anne-Estelle, c’est moi, une boule d’énergie et d’idées de moins de 50 kilos, née en 1988, dont les cheveux n’en font un peu qu’à leur tête. J’aime marcher, chanter, les mots qui dansent ensemble, et tout ce qui fait pétiller la vie 🙂. J’essaie de semer de la lumière et des graines d’espoir dans mes textes. Et sinon, je suis amoureuse du même homme depuis 2007, et Djanaé, notre fille née en 2012, n’a jamais été scolarisée (vive l’instruction en famille !). Ah oui, et on vit en camping-car depuis janvier 2019

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à vous proposer des contenus adaptés, des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenu de plateformes sociales, à établir des statistiques. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer