JE N’AIME PAS LES ÉTIQUETTES, MAIS IL EN FAUT BIEN QUELQUES UNES POUR ME DÉCRIRE. ALORS C’EST PARTI !

Je suis moi, la tête pleine de projets et d’idées, mais des journées de 24 heures, comme tout le monde. Alors je multiplie les casquettes (et c’est chouette de ne pas s’enfermer dans une seule case.)

 

Je suis amoureuse du même homme depuis 2007. Stéphane est mon meilleur ami, mon mari, le père de notre fille, le chauffeur principal du camping-car dans lequel nous vivons, mon associé dans le travail, mon coéquipier dans la vie, celui qui me ramène sur terre quand je pars trop loin dans mes délires, l’amour de ma vie qui m’aime comme je suis, bref, mon homme !

 

Je suis maman « à la maison », mais pas que. Djanaé, notre fille, a 7 ans et n’a jamais été scolarisée. J’ai quitté mon emploi dans le tourisme quand elle a eu un an. C’est le temps qu’il m’a fallu pour accepter l’idée que je préférais être plus présente pour ma famille plutôt que faire carrière. Je l’accompagne donc dans ses apprentissages, je sors de mon chapeau magique un maximum d’idées pour qu’elle découvre la vie et les apprentissages par le jeu et le plaisir.

 

Je suis l’auteure du site www.plaisir-d-apprendre.com. J’écris des articles, je tourne des vidéos, je crée des formations et des outils pour les parents et les enseignants. Stéphane gère avec brio la partie technique, celle que l’on ne remarque que lorsqu’il y a un bug.

 

Je suis youtubeuse. Nous avons fait le choix de ne pas monétiser notre chaîne, pour éviter les publicités que je ne supporte pas. Sur Youtube, vous trouverez des vidéos sur les apprentissages des enfants, l’instruction à la maison, mais aussi sur notre mode de vie alternatif (nous avons vendu notre appartement pour vivre en caravane, puis en camping-car), le minimalisme, notre chemin vers l’essentiel, des réflexions sur plein de sujets. Et puis, je m’amuse de temps en temps à créer des vidéos plus poétiques en travaillant le texte, et en utilisant les belles images de drone filmées par Steph.

 

Je suis auteure. C’est tout nouveau. Que je l’assume, du moins. Des poèmes et chansons de mon adolescence, à l’écriture de mon tout premier roman, il m’a fallu quelques années. Écrire « Les déboussolés anonymes »était grisant. Alors je continue sur ma lancée, pour que les mots passent de ma tête à mes doigts.

 

Je suis moi. La boucle est bouclée. Une boule de nerfs de moins de 50 kilos, des cheveux qui n’en font un peu qu’à leur tête, des yeux malicieux, un rire un peu trop fort, la bougeotte dans les jambes comme dans les neurones, fan de tri et de minimalisme 🙂

 

POURQUOI UNE PARTICIPATION LIBRE POUR MES ROMANS ?

 

– Par curiosité : J’étais en pleine réflexion sur la manière de monétiser nos outils pédagogiques pour plus de fun dans les apprentissages des enfants. Alors j’ai commencé à chercher d’autres alternatives.
Pour avoir plus de temps : S’il n’y avait pas la question financière, est-ce que je passerais autant de temps sur le blog ? Clairement, non. Je créererais des outils quand j’en ai vraiment l’envie, et le reste du temps, je donnerais un maximum de notre temps aux autres, à Djanaé, je réaliserais d’autres projets qui ne rapportent rien financièrement mais tellement à l’âme et à l’esprit, j’apprendrais le violoncelle (mon rêve), et j’écrirais… beaucoup.
Pour qu’un maximum de personnes aient accès à notre travail : Si chacun donnait à la hauteur de ses moyens et de ce que nos outils lui apportent vraiment, alors tous les enfants auraient accès aux merveilles du plaisir d’apprendre.
Et vous vous demandez sûrement quel est le rapport avec un roman ? Au début, il n’y en avait aucun.
C’est pour cette raison que j’ai laissé de côté mes idées « bizarres ».
Fin 2018, j’ai écrit mon premier roman « Les Déboussolés Anonymes ». J’ai participé à un concours d’écriture durant lequel je devais publier entre 40 et 60% de mon roman. Je ne suis pas arrivée en finale, mais beaucoup des lecteurs m’ont demandé à lire la totalité du récit. J’ai réfléchi à la meilleure solution :
1/ M’auto-éditer ?
2/ Contacter des maisons d’éditions ?
3/ Publier la totalité du roman sur la plateforme du concours ? (en sachant que je ne peux pas modifier les chapitres déjà publiés, or je les avais retravaillés).
Une insomnie nocturne m’a soufflé la solution parfaite : proposer mon roman en échange d’une participation libre.

MERCI POUR VOTRE PARTICIPATION <3

 

Merci parce que vous nous permettez d’avoir plus de temps pour les autres.

Merci parce que ce que vous nous donnez nous permet de donner encore plus.

Merci parce que grâce à vous, on se rapproche de mon idéal de rendre tout le site plaisir-d-apprendre.com gratuit et accessible à tous.

Merci parce que vous faites vivre Sam, David et tous les Déboussolés Anonymes et que vous me permettez de continuer à écrire.